acces

Regard sur la structure du sol à l’aide du diagnostic à la bêche

Diagnostic à la bêche pour une rapide évaluation de la structure du sol
Diagnostic à la bêche pour une rapide évaluation de la structure du sol

Le Potentiel de rendement est-il affecté ?

Le test à la bêche permet de se rendre compte du niveau de fertilité physique et biologique des sols.

Des agrégats stables du sol contribuent au maintien durable de la fertilité du sol, et ainsi à la sécurité et à la capacité productive durable agricole. Les éléments nutritifs y sont liés et disponibles pour les plantes, l'enlèvement de terre fine et d'humus par l'érosion éolienne et hydrique est réduit et les précipitations stockées dans ce sol. Les coûts pour l'irrigation sont réduits. Agrégats grumeleux après engrais verts

Le changement climatique conduit dans certaines zones à des charges exceptionnelles, telles que les épisodes pluvieux violents qui ont augmenté. Un sol avec une structure stable du sol peut supporter cette charge beaucoup mieux qu'un sol avec une structure perturbée.

Pour pouvoir faire un exposé simple et pertinent sur la structure du sol et la fertilité du sol, les conseillers de la Chambre d'Agriculture d'Alsace proposent un diagnostic sur parcelle, à partir d’un commentaire pour une évaluation visuelle du sol.

Les facteurs suivants sont évalués :

  • Etat de structure / compactions
  • Les agrégats de sol
  • L'humidité du sol
  • La densité du sol
  • La qualité de l’enracinement

 


L'amélioration des sols

Une bonne structure du sol dans la couche travaillée est formée d’agrégats stables grumeleux liés avec l'humus, qui se connecte à une zone de transition au sous-sol. Cela crée un espace de racines plus profond avec un système de pores continu.

Agrégats en feuillets
Agrégats en feuillets

Les compactions

La compaction peut avoir des causes naturelles dans les couches imperméables à l’eau ou peuvent découler des pratiques culturales. Le passage lors d'humidité excessive du sol ou de la formation d'une semelle de labour peut conduire à de telles compactions.

En conséquence, il n'existe qu'un échange très altéré entre la terre végétale et le sous-sol. Dans la gestion de ces terres, les fonctions du sol défaillantes ne peuvent être compensées que par la fertilisation et l'irrigation.

Une bonne structure de sol est formée dans la couche en surface du sol d’agrégats grumeleux stables riches en humus, suivie d'une zone de transition vers le sous-sol bien connectée. Cela crée un espace de racine plus profond avec un système de pores continu.

La sonde de sol

Pour compléter l’analyse, une sonde de sol longue de 100 cm est enfoncée avec une pression uniforme verticalement dans le sol. Les compactions de sol à différentes profondeurs et leurs étendues peuvent être localisées.

Le diagnostic à la bêche

Le test à la bêche, d’après Johannes Görbing, est une méthode pour évaluer la fertilité du sol des terres agricoles. L'enlèvement d'un cube de terre en forme de brique issu de la couche arable fournit une image actuelle de l’état du sol. La vie du sol est bien enregistrée et évaluée comme la structure des sols, la qualité des agrégats et la forme des racines. Cette combinaison permet des conclusions sur la fertilité des sols, ce qui n’est pas possible avec aucune autre méthode.

Pour cette raison, un commentaire sur le sol sur les terres arables doit être effectué lorsqu’une culture ou un couvert végétal sont bien établis.

Sur la base de ce commentaire sur le sol, le conseiller conjointement avec l’agriculteur développe les mesures qui mènent à l'amélioration de la structure du sol et donc à l'augmentation des performances du sol. Ceci peut être réalisé par un entretien accru de l'humus, par le chaulage ou par un travail du sol qui préserve et qui est adapté au contexte localement. 

Ce conseil agronomique est fourni en vertu des dispositions de la grille tarifaire applicable pour la Chambre d'Agriculture d'Alsace.

Mise à jour le 07/07/2015

Contacts | Mentions légales |  Coordonnées    |  RSS